Pour un mode de vie
sain et actif !

Données sur l'alimentation

Données issues de L’enquête québécoise sur la santé des jeunes du secondaire 2010-2011 de l’Institut de la statistique du Québec

 

La consommation de fruits et légumes est généralement reconnue comme un bon indicateur d’une saine alimentation. Bien manger avec le Guide alimentaire canadien suggère aux jeunes âgés entre 9 et 13 ans de consommer quotidiennement au moins 6 portions de fruits et légumes, et aux filles et garçons âgés entre 14 et 18 ans, respectivement 7 et 8 portions par jour.

 

Environ 44 % des jeunes âgés de 13 ans et moins suivent les recommandations du Guide alimentaire canadien, et seulement 29 % des filles et 28 % des garçons de 14 à 18 ans.

 

Un peu plus de la moitié des garçons consomment en moyenne quotidiennement le minimum recommandé de produits laitiers (54 %), alors que les filles sont en proportion moins nombreuses (42 %) à atteindre ce minimum de 3 portions par jour suggéré par le Guide alimentaire canadien dans sa version de 2007.

 

Au regard de la consommation quotidienne d’eau, il ressort que 94 % des élèves du secondaire en boivent au moins 1 verre et 6 %, moins d’un verre. La proportion de jeunes qui en consomment au moins 4 verres par jour se chiffre à 39 %.

 

Globalement, la consommation de grignotines et de boissons sucrées est une habitude qui diffère chez les garçons et les filles. Environ 35 % des garçons en consomment habituellement au moins une fois par jour contre 26% pour les filles (tableau 3.5). À chaque niveau du secondaire, les garçons sont proportionnellement plus nombreux à consommer des grignotines ou des boissons sucrées que les filles (données non présentées).

 

En ce qui concerne les boissons énergisantes, les résultats indiquent que 2,2 % des garçons et 0,8 % des filles en boivent au moins 1 fois par jour, mais aussi que 8 % des garçons et 4,9 % des filles en consomment 1 à 6 fois par semaine. La grande majorité des jeunes n’en consomment jamais (57 %) ou rarement (25 %)

 

L’EQSJS 2010-2011 estime que seulement 1 élève du secondaire sur 4 (25 %) n’avait pas consommé de malbouffe dans un restaurant ou un casse-croûte au cours de la dernière semaine d’école. Une proportion semblable (27 %) en avait consommé 1 fois, environ 17 % 2 fois et 31 % 3 fois ou plus (figure 3.5). La consommation de malbouffe dans un restaurant ou un casse-croûte est plus répandue chez les garçons que chez les filles, puisque 36 % des garçons en avaient consommée au moins 3 fois la semaine précédente comparativement à 27 % des filles.

Réalisation : Mediactive