Pour un mode de vie
sain et actif !

Faits saillants: activités physiques

Quelques faits saillants qui ressortent du dépouillement et de l’analyse critique de la documentation effectués par le Comité scientifique de Kino-Québec.

 

  • Au cours des dernieres décennies, au Québec comme ailleurs, la condition physique des jeunes s’est détériorée. A tel point qu’un nombre croissant d’entre eux et d’entre elles présentent des facteurs de risque de maladies cardiovasculaires, un probleme de santé qui touche une grande partie de la population adulte.

 

  • Les activités physiques et sportives pratiquées durant l’enfance et l’adolescence ont des effets bénéfiques de mieux en mieux documentés sur plusieurs déterminants du bien-être psychologique et de la santé mentale, notamment l’amélioration de l’humeur, de l’image et de l’estime de soi, de même que la réduction des manifestations de stress et des symptômes de la dépression et de l’anxiété.

 

  • Les activités physiques et sportives constituent autant d’occasions pour les jeunes de tisser des liens avec d’autres jeunes. Lorsque les conditions sont propices, elles peuvent favoriser leur intégration sociale tout en leur donnant l’occasion de développer leurs compétences sociales et relationnelles.

 

  • L’association (peu marquée, mais significative) exercice physique et meilleurs résultats scolaires pourrait s’expliquer par la présence d’éléments favorables tels l’estime de soi, l’autocontrôle, les compétences sociales, le sentiment d’appartenance a l’école et un meilleur comportement en classe. Elle pourrait également s’expliquer par de meilleures habiletés cognitives et un état de relaxation propice a l’apprentissage.

 

  • Des études sur la pratique d’activités physiques et sportives au secondaire indiquent qu’elle peut être liée à une plus grande persévérance scolaire. Il n’est pas certain qu’il s’agisse d’une relation de cause à effet, mais la participation aux activités sportives parascolaires favorise le sentiment d’appartenance à l’école, un facteur qui peut contribuer à la persévérance scolaire.

 

  • Il importe que les enfants fassent le plus tôt possible des exercices physiques diversifiés pour développer les habiletés motrices de base qui leur permettront de pratiquer plus facilement, et avec plus de plaisir, des activités physiques et sportives.

 

  • L’approbation que les jeunes perçoivent de leur entourage immédiat détermine fortement leur intention d’etre actifs et actives ainsi que leur niveau d’activité physique.

 

En plus d’être une forme de divertissement, les activités physiques et sportives ont donc des effets salutaires sur la condition physique, la santé physique et mentale ainsi que sur la réussite scolaire. De plus, elles sont associées à la persévérance scolaire et à d’importants facteurs liés au bien-être et à la qualité de vie, notamment les compétences sociales et relationnelles.

 

Promouvoir l’activité physique et le sport auprès des enfants, des adolescentes et des adolescents du Québec nécessite l’engagement de plusieurs acteurs : parents, spécialistes de la santé et de l’éducation, personnel d’encadrement des activités physiques et sportives, élues et élus, leaders d’opinion, etc.

Réalisation : Mediactive